DSC04189

L’intimité du souvenir entre effacement et hommage (Episode 5)

Charles et Pierre, deux destins, deux douleurs, et une mémoire en pointillé pour Jacqueline et Pierre Eynaud

Pierre Eynaud avait 14 ans quand son grand-père est décédé en 1942. Avec celui qu’il appelle encore aujourd’hui “papé”, il a toujours eu de très bonnes relations. « C’est parce que je m’appelais comme lui », s’amuse l’enfant de Sorgues, où il vit avec Jacqueline, son épouse.